Trois catastrophes naturelles sur 4 causées par l’eau, déclenchées par le changement climatique.

En plus d’épuiser les ressources en eau et de déclencher des sécheresses, le réchauffement climatique est responsable d’inondations catastrophiques et d’autres phénomènes hydriques mortels. 74% des catastrophes naturelles sont dues à l’eau.

Depuis le début du nouveau millénaire, trois catastrophes naturelles sur quatre ont été causées par l’eau.
C’est ce qu’indique le premier rapport sur l’état des ressources mondiales en eau élaboré par l’Organisation météorologique mondiale (OMM). L’organisme intergouvernemental des Nations unies (ONU).

Rapport publié en date du 29 novembre 2022 


À l’heure actuelle, explique l’OMM, environ 3,6 milliards de personnes – un peu moins de la moitié de la population mondiale, qui a récemment atteint 8 milliards – ont des difficultés à trouver de l’eau pendant un mois de l’année. D’ici 2050, ce nombre passera à plus de 5 milliards en raison de l’impact du changement climatique. Dans le même temps, comme indiqué, trois catastrophes naturelles sur quatre (74 %) entre 2001 et 2018 ont été causées par l’eau elle-même, en raison d’inondations, de tempêtes et d’autres phénomènes qui lui sont associés. Outre la catastrophe au Pakistan, de graves inondations faisant de nombreux morts se sont produites en Chine – notamment dans la province du Henan -, dans le nord de l’Inde et en Europe occidentale, tandis que d’autres pays enregistraient de multiples décès dus aux cyclones tropicaux, comme l’Indonésie, les Philippines et Mozambique. Lire l’article NETCOST