Un mois de prison avec sursis après un accident et insultes envers des pompiers

Un mois de prison avec sursis après un accident et insultes envers des pompiers
Un mois de prison avec sursis pour avoir provoqué un accident avec un camion de sapeurs-pompiers. Telle est la peine prononcée vendredi 19 juillet 2013 à l’encontre d’une conductrice imprudente par le tribunal de Dieppe. Elle est assortie de six mois de suspension du permis de conduire, 90 euros d’amende, de l’obligation de payer 1 500 euros de frais de procédure et 2 000 euros de préjudice corporel, et d’un euro symbolique à verser au Service départemental d’incendie et de secours (SDIS).

Le 13 mai 2012, alors que les sapeurs-pompiers reviennent d’une intervention à Dénestanville, à une quinzaine de kilomètres de Dieppe, ils sont percutés par une Renault Mégane. La conductrice n’a pas respecté une priorité à droite.
À l’intérieur du camion, trois sapeurs-pompiers volontaires, un enfant et un adulte. Le choc est violent et le tableau de bord se déplace, blessant la passagère du camion. Mais alors que les trois pompiers se précipitent pour porter secours aux occupants du véhicule en tort, le passager les insulte. La conductrice, elle, met immédiatement en cause la responsabilité des pompiers.

Jugée devant le tribunal de Dieppe vendredi 19 juillet 2013, la conductrice a finalement reconnu être la seule responsable de l’accident. « J’ai fait une faute d’inattention, je me suis retrouvée au milieu de la chaussée et je ne me souviens de rien », rapportent les Informations dieppoises. De leur côté, les pompiers ont déclaré avoir « très mal vécu cette situation. Nous étions choqués, nous avons dû gérer les blessés, la circulation et en plus, l’état d’énervement du monsieur ».