Utilisation du téléphone pour localiser des victimes

Partant du principe qu’une victime de catastrophe naturelle ou humaine, perdue, sous une
avalanche ou blessée – comme ce fut le cas de Simon Gautier, randonneur blessé qui avait réussi à
passer un appel téléphonique après une chute en Italie, malheureusement décédé – dispose, dans la
majorité des cas, d’un téléphone portable, nous avons déduit, avec les équipes de Global Smart
Rescue, que les téléphones étaient de ce fait localisables. 
Suite à cela, une manœuvre en extérieur et dans un bâtiment désaffecté a été réalisée, qui nous a
permis de localiser les victimes très rapidement.
 
Nous vous invitons à visionner cet exercice avec le CELL SAR.