Valenciennois (59) : pompiers et policiers victimes d’un véritable guet-apens nocturne

Ce lundi soir, pompiers et policiers ont été victimes d’un véritable guet-apens.

Vers 22 heures, alors qu’ils venaient d’être appelés pour un feu à la lisière de Raismes et d’Escautpont, dans le quartier de Trieu-Saint-Jean, une dizaine d’individus cagoulés ont brusquement surgi des fourrés dans lesquels ils étaient cachés, armés de pavés…

Soirée pour le moins pénible, ce lundi, pour les soldats du feu et les forces de l’ordre du Valenciennois . Vers 22 heures, les pompiers sont avisés d’un incendie dans le quartier de Trieu-Saint-Jean, à la limite de Raismes et Escautpont.

Deux fourgons et un véhicule d’officier s’engagent dans l’avenue de la Malanoye, une ruelle plutôt sombre et bordée de fourrés.

Les pompiers n’auront pas le temps d’atteindre les deux brasiers – des feux de poubelles et de branchages : une dizaine d’individus aux visages encagoulés ont brusquement surgi de derrière les arbustes où ils étaient cachés. Ils ont alors lancé des pavés ou des morceaux de macadam sur les soldats du feu puis sur les équipage de police arrivés entre-temps.

“Je leur ai hurlé d’arrêter de caillasser les pompiers, ils ne sont pas là pour ça!” peste l’une des riveraines qui a assisté à la scène.

“On s’est pris des sacrés pavés, c’était un véritable guet-apens, il n’y a pas d’autre terme pour décrire ça” complète l’un des intervenants. Un policier a été touché à la cuisse par un projectile. Mais son état n’a pas nécessité d’hospitalisation. Des équipages de la Brigade anti-criminalité et de la brigade canine sont ensuite venus prêter main-forte aux premières patrouilles de police.

Une fois la situation sous contrôle, les sapeurs ont pu éteindre les deux sinistres, tandis que les policiers arpentaient les environs, à la recherche des suspects. En vain puisqu’ils ont rapidement pris la fuite.

 

 

Source: la voix du nord