Volcan Kilauea: Hawaï évacue de nouveaux habitants

Le volcan Kilauea est plus inquiétant que jamais à Hawaï. Menacés par une nouvelle coulée de lave, qui avance à près de 210 mètres par heure, des habitants ont dû être évacués par hélicoptère.

Près de 2000 personnes ont été évacuées depuis l’entée en éruption le 3 mai dernier du Kilauea, l’un des volcans le plus actif du monde.

Vendredi soir (ce samedi, heure française), une quarantaine de maisons se sont encore retrouvées isolées par une nouvelle coulée de lave. Les autorités ont été contraintes d’évacuer par hélicoptère 4 habitants, pris au piège.

Selon l’Agence américaine de géologie et sismologie (USGS), la lave “qui a émergé de la fissure 20 vendredi après-midi continue de couler en direction du sud-est”  et avance par endroits à “environ 210 mètres par heure.”

Une explosion à l’intérieur du cratère Halemaumau du Kilauea avait projeté, jeudi, un épais panache de cendres très haut dans le ciel (jusqu’à 9 km), poussant les autorités à inciter les habitants à se mettre à l’abri.

Selon l’USGS, une rapide explosion au même endroit a de nouveau provoqué un nuage de cendres dans la nuit de vendredi à samedi. Ces cendres ont été projetées “jusqu’à 3 km de haut et ont été poussées par des vents en direction du sud-ouest.”

Les émissions de gaz restent élevées et la fumée dégagée par la végétation en feu contribue à une mauvaise qualité de l’air, a précisé l’USGS.

Les scientifiques estiment que l’activité volcanique est peut-être annonciatrice d’une éruption majeure, similaire à celle enregistrée sur l’archipel au milieu des années 1920.

Peu de risques, cependant, pour la population. Les zones résidentielles les plus exposées ont déjà été évacuées et la région où se trouve le volcan n’est pas très peuplée. Les dégâts n’en demeurent pas moins déjà lourds; une quarantaine de bâtiments ont été détruits par la lave depuis le début du mois.

 

Source: ouest france